j'ai raison deal with it

Ceci est un blog des années 2010, il ne contient aucun gluten, aucun covid, et il ne fait pas (encore) la guerre à l’Ukraine.

Parfois, le bonheur est subversif

Written in

par

Siroter une coupe de champagne sous antibiotiques

Se coucher à 4 heures du mat sans être sortie

Regarder 4 films romantiques de merde interdits aux moins de 12 ans en 48 heures

Partager la couette de sa vieille copine

Essayer toute une boutique et sortir en disant ‘j’achèterai en soldes’

Ecrire des messages cochons (et aussi des messages de love) avec des bonbons

Faire un masque exfoliant puis un masque purifiant puis un masque hydratant et oublier de mettre de l’autobronzant pour avoir l’air encore malade en rentrant

S’endormir d’un sommeil de Princesse après avoir éliminé un élément perturbateur à 8 pattes de notre écosystème qui traînait au plafond

Se resservir 4 foix des pains aux raisins au buffet du brunch dominical

Ecouter MC Solaar dans le train du retour et trouver ça cool.

Étiquettes

3 réponses à « Parfois, le bonheur est subversif »

  1. Avatar de Jean-Eude Bernstein
    Jean-Eude Bernstein

    Pourquoi la princesse belge louche-t-elle? Merci pour votre réponse. Bien à vous. J-E.B.

    J’aime

  2. Avatar de la maman de la princesse(l'autre)
    la maman de la princesse(l’autre)

    Manger des bonbons (planqués dans le tiroir-oui mais lequel??) tout en trempant dans un bain au monoi à 40°…
    bonheur absolu.
    et réussir un truc super compliqué à la scie sauteuse !

    J’aime

  3. Avatar de Antoine

    Ecrire des messages cochons avec des bonbons, humm, j’y avais jamais pensé! Il faut deja trouvé les bonbons en forme de lettres! :S

    J’aime

Pour générer une pensée unique de l’Internet :

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :