Home

parce qu’ils ont vraiment tout compris aux femmes.

Un jour leur grand patron a du leur dire, bon les mecs, on a déjà plumé avec succès 50% de la population en lui vendant des sprays autobronzants et des gels anti-cellulite (huhu, alors que ça marche même pas, ils ont pensé) mais j’ai l’impression qu’on est en perte de vitesse  – qu’est-ce qu’on pourrait bien inventer de brillant, discret et efficace pour reconquérir cette clientèle exigeante ces imbéciles avec des gros culs ? C’est quoi leur truc dans la vie ? qu’il a fait.

C’est quand même pas compliqué les nanas, une teinte en plus, dix kilos en moins et on en parle plus. Enfin j’imagine que c’est à peu près ça qu’ils se sont dit hein, sinon ils auraient peut-être trouvé autre chose qu’une crème QUE QUAND TU LA METS, NON SEULEMENT TU BRONZES MAIS EN PLUS TU MAIGRIS.

Sans déconner.

J’ai l’impression que depuis le succès des shampoings 2 en 1 dans les années 90, les gens du marketing ils se disent on va faire des produits avec un double effet kisscool parce que les femmes elles aiment bien ça et alors elles vont dépenser tous leurs sous dans des trucs qui ne servent à rien. Genre par exemple mon épilateur électrique il fait aussi lampe torche (au cas où dans l’Eurostar je me dise, ah tiens on est sous l’eau, je ne peux pas profiter du paysage, et si je me lançais dans la chasse aux oualps ?). Ou encore ce produit pour nettoyer la vaisselle avec lequel non seulement ton plat à gratin il est impeccable, mais en plus t’as les mains trop douces.

Ça me dépite drôlement.

Mais depuis que j’ai vu cette réclame pour les déodorants des garçons, où le message principal c’est que quand tu mets ça les filles elles veulent trop coucher avec toi (huhu), je me dis qu’il y a une justice. Les mecs aussi ont le droit d’être pris pour des cons.

6 réflexions sur “Hé les garçons, si j’étais vous j’irais parler avec les monsieurs du marketing

  1. Ah mais je proteste énergiquement. La publicité n’a pas attendu les déodorants-aimants-à-femmes pour nous prendre pour des imbéciles (nous, les z’hommes).

    Depuis longtemps déjà, elle entreprend de nous expliquer que nos rasoirs seront plus efficaces parce qu’ils ont treize lames et demi et qu’ils sont construits par la NASA ; que nos voitures libèrent les fauves qui sont en nous ; et qu’avec les bonnes chaussures, nous aussi, on joue comme Zidane.

    Mais le coup des déos, c’est plus fort que moi, j’ai envie d’y croire. Avis aux lectrices : si demain vos hormones vous titillent affreusement, c’est normal, j’aurai vidé 15 tubes de Lynx.

    J'aime

  2. Princesses, je vous sens un peu ironiques, et j’en suis fort marri. Mon blog est riche d’une beauté intérieure, c’est tout. A sa façon, il refuse l’évidence et le bling bling.

    J'aime

  3. Princesses, je vous prie d’accepter toutes mes confuses. C’est pas ma faute à moi, si je suis susceptible : c’est à cause que mon père m’a expliqué dans mon jeune âge que les filles ne font rien que de se moquer de nous. Surtout les princesses.

    Il avait tort, je le lui ferai savoir de votre part.

    J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s