Home

mais depuis que je suis en congés sabbatiques au chômage tous mes repères spatio-temporels (et sanitaires : je ne me lave plus) prennent une autre dimension.

Par habitude je fais toujours mes courses à l’heure de pointe (c’est seulement à 19:45 qu’il me faut des Chocopops) et comme j’ai tendance à oublier que mes amis travaillent je les harcèle sur Gmail clavardage avec des vidéos de chats que j’ai trouvé sur le ouèbe. Quand je finis par me lasser, je vais au parc et je réquisitionne le seul banc au soleil TOUTE L’APRÈS-MIDI; là je joue au sudoku et j’écoute des podasts très bien de France Culture (je ne les comprends pas tous) pour être sûre de gagner au Trivial Pursuit.

Je suis une plaie pour les gens.

(mais ça ne me dérange pas trop)

Une réflexion sur “Dans ma vie précédente j’appréciais beaucoup le vendredi parce que c’était bientôt le ouikènd

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s