Home

L’autre jour je discutais avec une Suédoise, et elle m’expliquait la difficulté d’être une femme par ces temps obscurs.

Il se trouve que j’ai également une paire de seins, ce qui m’a permis de donner mon avis. Alors même si en vrai ce sujet me gonfle, je lui ai répondu que bof, c’est clair qu’en Iran c’est pas tous les jours la teuf, mais en Europe on est plutôt pas trop mal loties. A ce stade, elle m’a soupçonnée d’être quelque chose comme un agent double au service du Complot Masculin Universel, celui qui veut (entre autres horreurs) que les récompenses des tournois de tennis accordent plus de sous aux hommes qu’aux femmes. Non contente de ma remarque très fine sur la situation des femmes au Moyen-Orient, j’ai aggravé mon cas en soutenant que je trouvais ce scandale plutôt normal.

C’est à ce moment-là que j’ai senti qu’elle avait perdu tout respect pour moi, alors j’ai tenté le tout pour le tout afin de sauver mon honneur, et l‘éblouir par la logique de mon raisonnement partager avec elle mon humble point de vue concernant ce problème de Roland Garros.

Je lui ai demandé, Bon, c’est qui qui paye la récompense des tournois ?
Les sponsors, qu’elle me fait (bonne réponse), Nike et Adidas et tout ça.
Les femmes elles jouent combien de sets ? j’ai poursuivi.
Trois, et les hommes, cinq (elle connaît bien son sujet).
Mais alors, ça veut dire que pour les matchs des femmes, les logos à restent à l’antenne moins longtemps ? C’est pas pour faire ma crâneuse, mais moins de logo = moins de pub = moins de sous en récompense.

Suis-je prête à cautionner le sexisme tout pour avoir raison ? Je ne sais pas (je vais réfléchir à ce problème).


 

5 réflexions sur “L’autre jour, j’ai tiré contre mon propre camp.

  1. Cet argument, à ma connaissance inédit, est formidable. Je me permettrai de le reprendre à mon compte lors de prochains débats sur le sujet. D’avance merci.

    J'aime

  2. Mouais. Très mauvais exemple car, dans les 4 tournois du Grand Chelem de tennis (quasiment les seuls où les hommes jouent plus de sets que les femmes), ben, le prize money est le même pour les hommes et les femmes.

    J’attendais plus de rigueur factuelle de la part de ce blog. Je suis extrêmement déçu.

    J'aime

  3. Sans parler du fait que ce ne sont pas les sponsors qui paient les récompenses, mais les organisateurs. Organisateurs qui ont des sources de revenus multiples (droit télés, tickets d’entrée des spectateurs, subventions gouvernementales, etc) qui ne peuvent être réduits aux seuls sponsors.

    J'aime

  4. Enfin cet article prend vraiment le problème par le mauvais bout. La véritable polémique devrait être: c’est scandaleux que les femmes soient payées autant que les hommes, car elles sont nulles au tennis. Elles ne devraient pas être payées du tout.

    J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s