Home

Depuis que je vis ici, mes soirées de ouikènd commencent vers cinq heures du matin, c’est-à-dire l’heure à laquelle il est décent de se pointer au Berghain (cet endroit qui est élu depuis six ans meilleure boîte de nuit d’Europe : car oui, des gens sont payés pour se frotter aux décibels et définir l’échelle de la coolitude européenne, #lifeisunfair).

Tout le monde dit, c’est pas facile de rentrer au Berghain.

BULLSHIT. Il suffit en fait d’attendre sous la pluie pendant une fucking éternité, de bien fermer sa gueule (car il est de bon ton d’être un citoyen allemand et pas un honnête travailleur immigré touriste dépravé afin d’accéder au Graal de la musique électro) et d’être fringué comme un sac simplement genre je suis bien trop cool pour passer du temps à laver mes fringues.

Avec Marie on a passé une bonne heure à se lamenter sur notre brushing et se disant qu’on lâcherait bien l’affaire pour rentrer bouffer des smarties et se faire une tisane, tant et si bien qu’on a fini par ne ressembler à relativement rien et avoir l’air assez blasées pour correspondre aux critères de sélection.

J’ai eu ma dose de décibels pour 4 générations et j’ai dansé à côté de mecs qui avaient des têtes de repris de justice (ça me donne l’impression d’être une sacrée rebelle).

Franchement, on était à deux doigts de boire de l’alcool.

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s