Home

Moi quand y’a un truc que je n’y arrive pas -voire j’ai même pas essayé mais je sais d’avance que je ne vais pas y arriver (comme par exemple passer le permis jongler)- j’abandonne direct.

Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, tout le monde ne pense pas de la même manière que moi.

Certains gens sont des putain de battants : comme le type d’hier après-midi. Pour être honnête, je passais une excellente journée à la bibliothèque; j’avais même pris soin d’empaqueter mon sandouiche pour bouloter tranquilou sur la pelouse de derrière  (si vous voulez me faire plaisir, faites-moi pique-niquer) en écoutant les programmes d’une bonne radio de service publique, quand un type est venu s’asseoir à environ trente centimètres de moi (et à Berlin s’il y a bien un truc dont on ne manque pas, c’est d ‘ e s p a c e).

« … » il a fait (mais je n’entendais pas, j’avais mon casque d’écouteurs de la radio en mode volume excessif)

J’ai ignoré.

« ……….. » il a re-fait, avec un geste m’exhortait à me débarrasser de mon casque pour mieux me faire emmerder.

J’ai ignoré en augmentant le volume.

« …………………… » il a insisté, toujours en s’agitant pour que je me débarrasse de ma protection auditive.

Honnêtement, il me cassait bien les couilles et j’avais très envie de m’en débarrasser. Oué quoi, j’ai fait en m’appliquant pour être le plus désagréable possible (= ma spécialité). J’aimerais bien avoir une conversation avec toi, il a fait le type, tu t’appelles comment. Je suis occupée, moi j’ai répondu, j’ai pas envie d’une conversation.

Ah bon, il a continué, je ne te plais pas ? (non) Tu vis près d’ici ? (peut-être)* T’as un petit ami ? (je suis mariée)* Ça fait longtemps ? (dix ans)* On pourrait se revoir de temps en temps (non)je veux dire, reste avec ton petit ami (merci oui), moi je parlais juste de faire du sexe (…). Ça t’intéresse ?

* mensonges de bon aloi

Pendant deux secondes, j’ai pensé lui dire que malgré les apparences j’avais très envie de son corps et qu’est-ce qu’il attendait pour nous prendre une chambre d’hôtel.

Mais j’ai juste fait lol et j’ai remis mes écouteurs.

Sérieusement : les gens sont sourds & aveugles fous.

10 réflexions sur “Au sujet de la persévérance de l’entêtement.

  1. Sérieusement, vous deviez avoir l’air trop bonasse sur la pelouse avec votre goûter pour qu’un ALLEMAND ose venir vous parler (sans parler du contenu qui était quand même plutôt BON NIVEAU D’AUDACE)

    J'aime

  2. J’ai un jour lu sur ce Blog que les Allemands ne draguent pas… on comprend mieux pourquoi. D’ailleurs, pour avoir testé à maintes reprises cette excellente technique, ça ne marche pas très bien (pourtant, je suis très beau, la preuve, c’est ma mère qui le dit)

    J'aime

  3. Je crois que cette expérience, qui arrive à toutes les princesses qui portent des habits de couleurs types « belles », ouvre un débat non pas sur la persévérance mais plutôt sur la limite ténue qui existe en la saine persévrance et l’acharnement proche de la bétise du « gros lourdo »

    J'aime

  4. Ah tiens c’est marrant je trouvais que je persévérais un peu trop en ce moment. Je vais donc abandonner du dirèck, ça va me faire du bien.
    Merci bonsoir.

    J'aime

  5. Ce genre de cas est de plus en plus récurrent , même en France . Souvent avec des amies , nous allons étendre nos corps de bonnasses en mode sandwich-15kilos de feuilles de cours-écouteurs-lunettes-bonnets-moustaches ( on se pare au danger comme on peut ! ) sur la merveilleuse pelouse de notre fac . On y croise les même specimens ( peut-être que ça vient de l’herbe? ) et cette fois-ci tu as presque eu de la ‘chance’ j’ai envie de dire ( notion trés relative ici, d’accord ) . Oui , tu ne t’aies pas faite insulter pour avoir poliment refuser ses avances ( quoique tu avais ton casque ). Existe t-il des phrases  » coupe-faim  » visant à appaiser leur appétit de prédateur ‘ lourdo ‘ ? Parce qu’un sourire aimable + un  » non  » ça ne vaut pas grand chose j’ai l’impression . Si certaines en ont l’expérience , je suis preneuse ! Bonne soirée les Princesses !

    J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s