Home

parce que j’avais envie de m’épargner les sarcasmes de Cécile, de la Princesse et de l’Aventurier (autant dire de la terre entière) qui m’auraient « bien prévenue » et la démonstration par A+B que je suis définitivement intellectuellement limitée une petite écervelée.

Mais voilà, hier il y avait cette chouette lectrice du blogue qui a fait ah TROBIEN ces aventures je voudrais tellement passer des vacances avec toi : et franchement, vue la situation dans laquelle je me trouvais, j’ai lolé jaune.

(Je vous ai déjà parlé de l’idée de merde ?)

Tout a commencé quand j’ai voulu jouer à la citoyenne du monde – soit dit en passant je ne sais pas ce qui m’a pris : je n’aime ni les jeunes punks à chien, ni les poils étrangers dans ma baignoire. Comme j’avais eu une expérience de bonne qualité avec l’amie israélienne (quand on passe trois ans à Tsahal, t’inquiète qu’on sait bien faire son lit au carré), j’étais relativement ouverte à d’autres rencontres. Alors quand le brave Christophe m’a envoyé un courriel pour savoir s’il pouvait dormir sur mon canapé deux ou trois nuits, j’aurais pu avoir eu la bonne réaction : Cher Christophe, merci pour ton intérêt, malheureusement j’ai beaucoup de visites en ce moment et je n’ai donc pas de place pour toi. Bon séjour à Berlin !

Au lieu de ça, l’Idée de Merde a fait son œuvre: Mais bien sûr cher Christophe, photographe germano-russe totalement inconnu de 28 ans, c’est avec plaisir que je vais te laisser dormir sur mon canapé quand je serai seule chez moi, car j’ai confiance en l’Homme et en ses bonnes intentions. De plus, pour bien te prouver à quel point je suis retardée, je vais également te donner un double de mes clés, afin que tu puisses aller et venir à ta guise.

What is wrong with me.

—> Pour ma défense, sur son profil de couch surfer, il posait avec le châle de Candy, des lunettes de soleil oversize et la moue de Keira Knighley fuck me i’m famous. En plus de ça, comme il citait du bon Dorian Gray à la rubrique « ma philosophie », j’en ai directement conclu qu’il aimait la bite (c’est Alexis qui m’a appris cette expression et depuis, je ne fais rien qu’à l’utiliser – ce qui est extrêmement vulgaire mais très divertissant).

Je pensais en toute bonne foi que c’était une personne normale.

(Une personne normale qui souhaiterait que je la photographie nue devant mon miroir).

Mais je ne veux pas vous ennuyer plus longtemps alors je vous dirai la suite demain (à ce stade de l’histoire, vous vous demandez si je suis toujours vivante).

14 réflexions sur “Pour être honnête, j’avais bien l’intention de passer l’histoire qui suit sous silence

  1. Je préfère les gens normaux qui veulent voyager en Trabant louée par des pervers sexuels. Bonnes chances avec les citoyens du monde, j’admire le courage…
    Par contre, il va falloir arrêter de poster à 2am (8am à Berlin), heure de mtl à laquelle je suis de plus en plus saoul.

    J'aime

  2. Princesse, jamais je ne vous demanderai de me photographier nue devant un miroir. Et donnez de vos nouvelles rapidement sinon j’envoie des gens – comme il faut- vérifier que vous êtes en vie.
    Ps: note pour plus tard, s’ouvrir au monde mais SEULEMENT aux gens qui parlent de leurs cheveux.

    J'aime

  3. @X de Mtl : Mais moi aussi je préfère les pervers en Trabant ! Toutefois je ne suis pas leur genre d’être humain (et je ne m’habille pas toujours en latex).

    @mimie : Je suis d’accord ! Mais note pour plus tard : ça passe moins bien en schleu.

    @Une-aventurière : Ah mais vous vous pourriez me demander ça ! Je dirai non, mais je n’aurai pas peur de me faire violer dans la nuit.

    J'aime

  4. Ma chère Princesse,
    J’ai presque honte de me savoir si vulgaire et imagé en votre présence – presque. J’espère dans vos futures articles ne pas trop découvrir d’expressions du même type qui ont pu somme toute assez volontairement (je suis pour l’honnêteté) m’échapper.

    J'aime

  5. c’est fou, car justement hier je disais à monsieur poker que vous aimiez vraiment énormément le danger, à recevoir chez vous des personnes de type totalement inconnu (à part quand c’était moi car là ça se comprenait),
    et je me demandais, dans l’hypothèse improbable où les choses ne se dérouleraient pas comme prévu [ie à base de discussion coiffure et de frozen yogurt) quelles solutions possibles vous aviez pour vous tirer d’affaire…
    (zéro nan?)
    (car je ne crois que ce merveilleux site pour vivre sur le BS à l’étranger possède une police d’intervention d’urgence en cas de coup fourré)

    J'aime

  6. Μακάριοι οἱ καθαροὶ τῇ καρδίᾳ… 🙂
    Très impatient! j’ai envie de lire la suite… tout de suite (suspens insoutenable!)…
    A part ça, j’espère que vous vous êtes remise de cette mauvaise expérience …

    J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s