Home

(je ne suis pas très forte en règles et autres obligations) j’ai clavardé avec un ancien petit ami parmi des centaines à qui je n’avais pas parlé pendant un an et demi, notamment parce que son côté obsessionnel l’avait poussé à -entre autres choses plutôt effrayantes- faire de moi le sujet principal d’un blogue (car il a certainement pensé que l’Internet mondial n’était pas déjà saturé d’ennui et autres sujets sans aucun intérêt).

C’était pourtant une règle que j’avais décidé de m’appliquer très scrupuleusement, poussée par l’envie d’apprendre de mes erreurs (LOL).

Pour résumer, quand j’étais plus jeune (il y a au moins SIX MOIS) mes relations avec mes ex ça donnait plutôt ça : on se sépare (bonne idée), on keep in touch (pourquoi pas), on keep beaucoup trop in touch (voyant lumineux orange), on se dit qu’on est trop des bons amis (lol), d’ailleurs on se voit souvent (voyant lumineux rouge), et puis de fil en aiguille on s’entend très bien (normal), l’un des deux finit par se maquer (ainsi va la vie), l’autre est forcément en bade (prévisible), intervient dès lors le cycle Souffrance, souffrance, amitié malsaine, déséquilibre, souffrance autrement appelé Je t’avais bien prévenu(e) imbécile (l’imbécile en question pense toujours que dans leur cas à eux ce sera différent)(ce n’est jamais différent), puis pour finir deux options : je te hais, je coupe les ponts (la solution la moins malsaine) ou je t’aime, je t’en prie reprends moi (la serpillère en dix leçons).

Been there, done that, got the teeshirt.

Et donc, je ne sais pas ce qui m’a pris, on a parlé. J’ai rien appris de crucial à part qu’il a fait de la barque en Sardaigne cet été et qu’il n’est même plus avec la nana avec laquelle il m’a trompée pendant un an.

Est-ce que ça valait vraiment le coup ? (non)

Et surtout, ça nous rendra pas l’Algérie.

16 réflexions sur “Hier soir, j’ai transgressé une règle que je me suis récemment fixée :

  1. Princesse, vous savez aussi bien que moi que  » je sais, je serai sage » est normalement suivi de  » ne t’inquiète pas, je sais ce que je fais », preuve irréfutable qu’en fait non, on ne sait pas du tout ce qu’on fait.
    Je vous dis ça car j’ai le même t-shirt que vous. ( mes amies me l’envient d’ailleurs.)

    J'aime

  2. j’ai bien ri quand on apprend via un commentaire qu’il y aura une suite a cette histoire car :
    – clavarder avec un ex = erreur (certe) mais sans consequence
    – clavarder avec un ex qui vient « a berlin-paris-charlevillemeziere [barrer la mention inutile] la semaine prochaine » = grosse erreur avec probablement des consequences –> post tres drole en perspective

    Impatiente je suis…

    J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s