Home

je portais des montres roses (LOL), je pensais que huit sur vingt constituait un résultat honorable en droit administratif, et je faisais des éditos que personne ne lisait dans le journal de l’école (pendant que la Princesse y faisait des dessins que tout le monde trouvait chouettes).

Récemment, j’ai trouvé un vieux numéro (la couverture est orange, la mise en page est dégueulasse et je ne vous cache pas qu’il y a du Comic sans MS), j’ai regardé les dessins, j’ai sifflé d’admiration en me disant qu’elle s’était pas mal améliorée la Princesse, et j’ai pris un air concentré de type past is past en relisant ma prose.

(Il y était question de jeux vidéo et d’un nain)

Après cinq lignes j’ai pensé roh la honte, après vingt lignes j’ai fini par loler en faisant appel à tout ce que je possède d’auto-dérision, après trois quatre paragraphes j’ai réfléchi, j’ai allumé mon ordinateur électronique, vérifié un truc sur l’Internet, relu les derniers mots et j’ai soupiré.

Depuis cette époque, j’ai clairement réduit ma consommation de points virgule, mais honnêtement on ne peut pas dire que j’ai acquis une grande maturité littéraire.

EN PRESQUE DIX ANS.

J’espère que mes parents ne regrettent pas trop de m’avoir payé des études.

4 réflexions sur “Quand j’avais dix-neuf ans,

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s