Home

parce qu’il n’arrête pas de me parler sur l’Internet en me disant en plaisantant (mais c’est pas pour plaisanter) qu’il faudrait qu’on fasse un rendez-vous romantique. Qu’est-ce que je dois faire ? »

Anja avait l’air sérieusement emmerdée.

Honnêtement, ça ne m’arrive pas très souvent qu’on me supplie de faire des choses impliquant du romantisme – alors je n’étais pas tellement certaine d’être la personne la plus qualifiée pour donner des conseils dans ce genre de situation.

Dis-lui que non merci, j’ai haussé les épaules devant mon ordinateur technologique (la scène se passe sur un lieu de messagerie instantanée impliquant un clavier).

Je ne veux pas être méchante, elle a fait en clavardant, si je lui dis non, il va avoir de la peine.

(Ne t’inquiète pas, il n’a sûrement pas mis tous ses oeufs dans le même panier, j’ai pensé – mais je n’ai rien dit parce que je n’étais pas sûre à cent pour cent que ce garçon avait suivi des bons cours de théorie financière dans lesquels la première chose qu’on lui aurait appris c’est à diversifier le risque). J’ai donc opté pour un conseil plus pratique :

Alors dis-lui que c’est d’accord. 

Mais je n’ai pas envie, elle a fait. C’est vrai qu’elle n’avait pas l’air d’avoir très envie.

Je ne savais pas trop quoi lui dire, parce que c’est vrai que c’est embarrassant cette situation.

A ta place, je dirais fermement non, que je n’ai pas très envie, mais que c’est vraiment gentil d’avoir pensé à moi, j’ai dit.

(J’ai menti car je me connais,  j’aurais certainement répondu que oui pourquoi pas du bout des lèvres, en pensant que je suis beaucoup trop bête et qu’après le type va imaginer qu’il a des chances de me ramener chez lui – et ce sera embarrassant toussa).

Tu lui rends service, j’ai ajouté en prenant le ton de celle qui maîtrise très bien ce genre de situation.

Je ne sais pas ce qu’elle a fini par décider, mais moi j’aurais sûrement simulé une panne intergalactique de l’Internet, fait la morte pendant quelques décennies avant de croiser le garçon par hasard dans la rue et de faire semblant qu’il ne s’est rien passé.

Et laissez-moi vous dire que j’ai l’impression qu’Anja est à peu près aussi courageuse que moi.

7 réflexions sur “« Il y a ce garçon, je ne sais pas comment faire

  1. « Non merci, un rendez-vous romantique, ce n’est pas ce que je vois pour nous. »
    La vérité, c’est difficile à dire et c’est moche à voir, on pourrait donc croire que c’est la mauvaise solution. [Ouais, je fais style je m’y connais trop…]

    J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s