Home

honnêtement je ne sais même plus trop bien comment elle s’est retrouvée parmi mes 541 amis très proches.

(Ah si je me souviens)

Bref. Cette femme est russe, et en toute logique elle devrait bénéficier ma sympathie inconditionnelle (je ne sais pas si vous savez mais j’adore les choses de yiddish ainsi que les choses de russe – sauf les pelminis au hareng car c’est vraiment dégueulasse).

En temps normal je devrais me désintéresser totalement de son activité sur l’Internet mondial, car elle n’est : ni l’ex d’un ex, ni l’ex d’une target, ni l’actuelle d’un ex, ni l’actuelle d’une target, ni même une target. En somme, elle n’existe pas je n’ai pas de raison valable de la stalker à mes heures perdues (en plus je n’ai pas d’heures perdues… non rien).

Mais voilà : cette femme innonde le ouèbe de ses photographies où elle pose dans des endroits du tourisme vacancier (souvent germanique, j’ai remarqué)(le hasard ? je ne crois pas) en compagnie d’une de ses amies (comme dirait l’autre, je ne veux pas être méchante, mais elle a l’air gentille).

Et donc elles se photographient dans des positions et des tenues qui défient à la fois les lois de la gravité et le bon goût (et je vis en Allemagne, donc laissez-moi vous dire que plus rien ne me choque concernant l’apparence vestimentaire des êtres humains).

C’est tout à fait fascinant; en terme d’habitus, je n’ai rien vu de tel depuis l’observation d’individus asiatiques devant des monuments de type tour Eiffel et boutique Vuitton des Champs Elysées.

Du coup, j’ai beaucoup moins de temps pour traîner sur les quizz gratuits de Doctissimo (est-ce que je connais bien mon appareil digestif ? mon couple passera-t-il l’hiver ? posséder un chat, est-ce la clé de la réussite professionnelle ?). Je voudrais avoir le courage de la virer de ma friend list, mais à chaque fois elle re-poste une photo d’elle et de son amie disgracieuse avec des duck faces come aç devant Schönbrunn, et je replonge.

Please somebody call the useless-stalking police.

5 réflexions sur “J’ai cette connaissance de Facebook,

  1. « innonde », c’est un joli mot-valise qui décrit fort bien votre dégoût.
    Il faut absolument l’utiliser tous les jours que l’on peut (« mon water bouché innonde la carpette »).

    J'aime

  2. Depuis 3 trois, je m’auto-slowroll en m’obligeant à ne pas lire vos nouveaux posts pour pouvoir en avoir PLEIN d’un coup. j’ai bien fait parce que là j’en suis au n°1 et je suis encore plus amoureuse de vous.

    J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s