Home

parce qu’ils avaient très envie de passer du bon temps à Berlin.

Mat m’avait dit comme quoi elle avait besoin de calme pour réviser ses cours de la licence d’histoire de l’art qu’elle passe par correspondance (si) et que ça ne la dérangerait pas de faire une bonne grosse semaine de détox (d’ailleurs elle comptait bien sur moi pour dîner des soupes, faire des masques à l’argile, aller à des tas d’expositions culturelles et plus globalement revenir avec un teint de pêche et du tonus à gogo).

Moi j’avais dit ha mais ça bien entendu, parce que c’était vraiment une super idée pour se requinquer au mois de mars, et comme quoi on irait même à la piscine (parce que je ne peux pas tellement courir avec cette tendinite).

(Nono (l’autre) n’avait rien dit du tout, mais honnêtement on ne lui avait pas trop demandé son avis).

Forts de ces bonnes résolutions, jeudi ils sont arrivés, on a pris l’apéro, on est allé au Sanatorium (sur les conseils de Thomas car cet homme qui ne vit même pas à Berlin connaît mieux que moi les bars situés à moins de trois secondes de mon habitat).

Vendredi, on a pris l’apéro, on est allé au Sanatorium.

Samedi, on a pris l’apéro, on est allé au Sanatorium, on est allé au Trésor avec les Rovers, on s’est couché à 8h, on s’est levé à 10h (enfin, surtout moi), on s’est regardé avec des yeux de veau, on a cédé à la tentation de prendre une douche, on a péniblement fait des crèpes, on a repris l’apéro, on est allé au Sanatorium, on a pris l’avion à 5h du mat (enfin, surtout moi), on a parlé devant les gens du Grand Capital (enfin, surtout moi), on a repris l’avion pour rentrer à Berlin (enfin, surtout moi), on est allé au Sanatorium, on a mangé des kebaps, on s’est couché à 2h, on a fait une conf call à 8h (enfin, surtout moi) et là on s’est dit que cette journée de trois jours n’en finissait vraiment plus, alors on a pris l’apéro et on est allé au Sanatorium (si).

à peu près le genre de truc qu'il ne faut pas nous dire deux fois

On ne s'est pas trop fait prier d'ailleurs.

Et puis tout d’un coup, c’était jeudi soir et j’étais toute seule chez moi sans Mat et sans Nono (ça m’a fait bizarre).

Honnêtement, on a vraiment bien rigolé (surtout quand Nono il est allé à Hambourg pour faire le mariole et qu’il a raté le train de rentrage à Berlin), mais j’ai peur qu’ils ne reviennent plus jamais faire des vacances à Berlin sous prétexte que se reposer n’est pas très bien ranké sur l’échelle de Richter des divertissements mis à notre disposition.

J’en serais vraiment désolée.

2 réflexions sur “Ces derniers jours, Mat et Nono (l’autre) étaient à la maison

Répondre à nono Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s