Home

(LOL).

Jusqu’à hier, j’avais soigneusement évité d’avoir affaire aux gens de la Diplomatie Française Internationale à l’Etranger, toutefois j’ai été dans l’obligation de régler cette histoire de procuration, vu que j’ai modérément envie de claquer deux cent balles dans un ticket de JetFacile uniquement pour déposer un François Hollande des familles dans l’urne (rassurez-vous, je vote à gauche mais c’est uniquement pour me donner bonne conscience quand je vais acheter mon thé Kusmi au KaDeWe – moi non plus je n’aime pas les pauvres).

A vrai dire, les gens de la Diplomatie Française Internationale à l’Etranger m’intimident beaucoup parce que voyez-vous, ce sont des gens plutôt bien rankés sur l’échelle de Richter de l’Importance Intergalactique. Ils diplomatent à gogo et par conséquent, les gens qui ont un métier normal (impliquant environ zéro signages de protocoles,  coopérations bilatérales ou pluritérales ou Dieu sait quoi), voire un métier un peu vulgaire à but lucratif, ils passent pour des simples ressortissants (= des gros cons).

Hier par exemple, je me suis sentie pas mal contribuable, notamment quand j’ai cru que j’allais devoir me dénuder intégralement afin de passer les contrôles à l’entrée (je soupçonne l’ambassade de France à Berlin d’être consultante externe de  Tsahal sur les questions de sécurité au poste frontière de Gaza). Il s’agit essentiellement pour ces personnes de prendre des airs d’importance condescendante pour donner l’impression  à tous ces braves ressortissants qu’ils gratifient d’horaires d’ouverture au public (comprenez : trois heures quinze par semaine, mais pas les jours impairs) que chaque putain de secrétaire échange des infos top secrètes avec Angela Merkel en personne sur la crise de la dette grecque.

Pourtant, sans vouloir briser un mythe : j’ai fait (comme tout le monde) un stage dans un service de la représentation de la République Française à l’étranger (à l’époque où je pensais que c’était mon destin de faire la connasse avec une coupe de champagne et des Ferrero), et entre nous, je n’ai pas frôlé l’infarctus côté montée d’adrénaline.

(maintenant que j’ai bien bitché, j’espère que la prochaine fois ils sauront au moins lire mon nom de famille correctement, et du premier coup)(même si ce dernier a beaucoup de lettres et comporte un H).

Ce sera tout, merci.

Une réflexion sur “C’est toujours une joie que d’effectuer des démarches administratives à l’ambassade de France à Berlin

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s