Home

Il y a deux types de personnes sur la Terre : les filles, et les garçons.

Pour les reconnaître, c’est facile (remarque intermédiaire : je voulais dire « grâce aux seins », mais maintenant il y a beaucoup de garçons gros, ce n’est plus si évident qu’avant, genre pendant la guerre quand tout le monde crevait la dalle avec un IMC à faire pâlir les pro-anas) : à quantité d’alcool similaire, les filles vomissent plus vite (et c’est un compliment; personnellement le jour où je tiendrai mieux l’alcool que Victor je commencerai à me faire beaucoup de souci).

(and for the record, vomir vite, ce n’est pas vraiment le gage d’une bonne soirée les amis)

Mais alors justement, comment faire pour passer une bonne soirée quand on est une fille (parce que quand on est un garçon c’est très facile, une bonne soirée = alcool (like, a lot)/blagues (like, not the most clever)/meufs (like, si possible pas tarifées).  Autant dire que je suis plutôt bien placée pour donner ce genre de conseils, car d’aucuns me considèrent comme pas mal une fille (reminder : je porte des serre-tête et j’affectionne les livres écrits avec des mots du dictionnaire).

Pour passer une bonne soirée (bonne soirée = bien rigoler (like, LOL)/hooker (like, un peu mais pas trop)/éviter le Facebook Hall of Shame du lendemain (like, pas de photo de moi poll-dancing (si) dans le métro où on voit ma culotte parce ma jupe est coincée dans mon collant gainant – par exemple), il y a 5 règles de base :

1a) Pour pécho, il faut y aller mollo sur les artefacts liés aux habits et au maquillage : ça ne sert à rien d’avoir l’air d’une pute slovaque (pardon pour la Slovaquie, ça sonnait mieux que la Macédoine) : quand on est une fille, on n’a pas besoin de ça. Il suffit juste de bien vouloir et de ne pas être excessivement exigeante.

1b) Pour ne pas pécho, il faut y aller mollo sur les artefacts liés aux habits et au maquillage car non seulement ça ne sert à rien d’avoir l’air d’une pute macédoine (LOL, je vous l’avais bien dit), mais en plus ça risque d’être contreproductif. Allure extérieure pimpante + comportement dédaigneux = {(emmerdes)*(espace temporel infini)*(mains au cul)}^3/[statut d’allumeuse à vie].

2) Ne jamais parler à des types qui portent des chemises à carreaux et possèdent au moins deux de ces accessoires au choix: des bretelles, un fixie, une putain de broche publicitaire sur le revers de leur pull en V, une swatch fluo, un iPhone 4 avec les applications Instagram ET SoundCloud, une barbe visiblement entretenue, un sac en tissus avec un message (si possible ironique à gogo ou, pire, culpabilisant en mode « les phoques, j’adore, toi aussi adore les phoques »), des chaussettes jaunes moutarde, une opinion sur how mainstream the Fleet Foxes are now, une opinion tout court, un banjo, un putain de sac banane, des lunettes de soleil (c’est LA NUIT PUTAIN). Ce sont de dangereux hipsters. PS : Si jamais vous êtes obligé de leur parler (pour les féliciter sur leur chemise, par exemple), terminez toutes vos phrases par « j’ai voté pour Marine Le Pen car je déteste les arabes » (ça marche aussi avec les juifs et les handicapés).

3) Ne jamais, jamais accepter de verre de la part d’inconnu. Sauf s’il s’agit de champagne. Ou que vous avez perdu votre bourse. Ou que vos copains ne sont plus là pour vous payer des coups. Bref, acceptez, il y a sûrement de la drogue dedans – la drogue c’est rigolo (si vous avez moins de 13 ans, attendez au moins d’avoir vos règles pour prendre de la drogue, c’est un minimum).

4) Si vous vous droguez, utilisez du gel antibactérien pour désinfecter la seringue avant de faire tourner (kikoo maman). Sinon, vous pouvez choisir d’être une meuf banale et reloue qui pense que sa santé est son bien le plus précieux et qui n’a pas envie de clamser à trente-quatre ans du SIDA sexuel entourée par des junkies dans une station de métro ukrainienne. C’est vous qui voyez.

5) Savoir identifier l’heure du rentrage à la maison. Pour cela, plusieurs signes qui ne trompent pas : la musique est pourrie (who cares, le DJ fout un remix de Moby par Kleerup en scred), vous êtes la seule fille et trois mecs se castagnent déjà pour savoir qui aura l’honneur de vous raccompagner chez vous en tapis volant (si), vous avez déjà gratifié votre ex d’un texto pathétique et totalement dépourvu de sincérité (« i miss u babe »/ »i don’t miss u at all but if u feel like coming back we can talk about it bastard »), d’ailleurs vous parlez anglais pour bitcher sur votre meilleur pote (devant votre meilleur pote) et vous êtes trop bourré pour vous rendre compte que vous auriez du changer de tampax il y a quelques heures. Bref, bougez avant le drame (s’il-vous-plait).

D’après mes calculs, en suivant tous ces conseils, la soirée devrait être plutôt pas mal rankée sur l’échelle de Richter du LOL.

(de rien).

10 réflexions sur “Comment passer une bonne soirée quand on est une fille ?

  1. Vu à Paris :
    « Savoir vivre, savoir plaire
    Le physio est sensible aux personnes souriantes et courtoises. Il apprécie aussi déguisements et extravaguances. En cas de forte affluence, priorité est donnée aux réservations, aux jeunes filles et aux gens costumés (dans cet ordre). Messieurs, soyez bien accompagnés et/ou pensez à réserver. »

    Je me permettrais de préciser qu’à Paris, pour kiffer la vibe, vaut mieux être bonnasse. Afin d’avoir l’immense chance de fréquenter des hipsters qui se baladent avec une montre gousset (si) et des chaussures bateau (mais portées au second degré, you see).

    J'aime

  2. Ah oui, carton jaune moutarde pour Ben, le second degré, vous en avez entendu parler ?
    Je suis une conasse de Parisienne de moins de 50 ans :D, peut être qualifiée de « bourge », je ne sors jamais en boîte mais je vous demande très poliment (if you like, please) de ne pas dénigrer grossièrement qui de plus est, les billets du blog le plus drôle de WordPress (à souligner le mot word).
    Salut Les Princesses, je vous adore encore plus….

    J'aime

  3. J’aime pas les filles ni les grascons, mais là , j’avoue elles sont bonnes , p’tain j’suis encore bourré et je poste des sms sur internet ,c’est pourtant pas mon truc , di di di gicode tu peux me parler, hallo di digicode non mais hallo le mot de pass , c’est les Princesses…I love it !

    J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s