Home

aussi surprenant que cela puisse paraître pour deux Rovers (qui sont une race d’homme de type Réponse à Tout).

Ils ont déménagé ensemble dans un nouvel appartement (avant Victor habitait avec des Schleus du Monde de la Nuit et Alvaro avec des Schleus du Monde des Emmerdes), et franchement c’est très mignon à regarder parce que Victor a le rôle de la maman (il fait les choses de l’Administration et des Papiers, car les Palabres c’est plutôt bien son rayon) et Alvaro a le rôle de la maman (l’Autre) (il fait les choses d’Ikéa et de la décoration intérieure, car le Style c’est plutôt bien son rayon).

Bref, il n’y a pas de papa dans leur coloc. Alors attention hein, je ne voudrais pas faire trop vieille France en me prononçant pour une balance des sexes au sein du ménage, mais je crois que des fois il faut des gens pour prendre en mains les choses de la Virilité.

En l’occurence, Victor et Alvaro dînaient dans le noir depuis deux semaines parce que leurs mamans ne leur ont jamais appris à s’occuper de l’Electricité. Vous pensez bien que j’en ai immédiatement profité pour grimper d’un cran sur l’Echelle de Richter du Bricolage Prestigieux, et leur offrir mes services d’électricienne (si).

Je suis donc arrivée un après-midi avec la bienveillance condescendante de Mère Térésa et l’intégralité de ma trousse à outils (en vrai, il faut juste une pince à découper et un tournevis, mais j’avais envie de rigoler un peu et faire genre je m’apprête à moderniser le système électrique du pâté de maison). Comme Victor était au travail, c’est à Alvaro que j’ai donné tous les ordres de type passe moi la clé numéro 27 ou tiens-moi ça en rajoutant des termes très techniques comme that yellow thing, how the hell is it called ?

J’ai pris un air pénétré en disant bon, soldat, il faut commencer par sécuriser la zone (= couper le courant)(LOL); à la suite de quoi je suis montée sur un tabouret, avec mon tournevis entre les dents, j’ai vissé, dévissé, plié des fils, changé les dominos, placé la douille, installé l’ampoule et marmonné des tas de trucs comme si j’étais en train de réparer un sous-marin nucléaire. Puis je suis descendue du tabouret, j’ai fait comme quoi il pouvait remettre le courant, j’ai dit Let there be light, et la lumière fut, Alvaro m’a prise pour Dieu, je me suis prise pour Dieu aussi, et j’ai mis mes mains sur les hanches en disant que c’était vraiment rien du tout.

En partant, je n’ai pas oublié d’ajouter que s’ils avaient besoin d’aide pour découper les planches de bois du plan de travail de la cuisine, il ne fallait pas qu’ils hésitent.

(Je n’en tire absolument aucune gloire Clairement, ça a fait son petit effet).

En somme, j’ai gagné environ mille ans de crédibilité. En changeant une putain d’ampoule.

LOL.

2 réflexions sur “L’autre jour, Victor et Alvaro étaient bien bien en galère

  1. Bon, le soleil et l’été aux abonnées absents mais il y a des Princesses qui sont revenues, alors je monte sur l’échelle de fou rire qui équivaut à 500 tabourets 😀
    Et en plus, elle bricole… Pas belle la vie ?
    Mille ans de gratitude…

    J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s