Home

(restez les garçons, s’il vous please).

Aujourd’hui, j’étais en galère de cadeau de naissance (like, vénère) alors j’ai fait ce que toute personne sensée ferait à ma place : je suis allée dans le marais entre midi et deux une veille de ouikènd.

Bon je n’ai pas trouvé de cadeau de naissance (certes je n’ai peut-être pas cherché longtemps, mais figurez-vous que là-bas, les enfants à vêtir mesurent un mètre quatre-vingt dix, portent une moustache et affectionnent les pullovers rose poudre – so gay btw).

Faute de mieux (comme travailler, par exemple), je suis rentrée dans un magasin (Bel Air, 19 rue des Rosiers – pour ne pas le citer) avec la ferme intention de tout essayer sans rien acquérir (quand je fais les commissions avec le ventre vide, j’achète toujours de la merde). Mais ça ne s’est pas passé exactement comme j’avais bien prévu que ça se passe : je rentre, je checke, j’enfile, je me mate, je me trouve mauvaise mine, je me casse – classique. En lieu et place de ce scénario déjà bien idéal, il s’est produit le RÊVE DE MA VIE.

Déjà la vendeuse elle m’a fait direct bonjour mademoiselle, comme quoi elle allait me laisser découvrir le nouvel univers de leur collection d’automne.

Le nouvel UNIVERS.

Autant dire qu’il ne m’en a pas fallu plus pour mettre en route le mode Madame Connasse.

Ah oui, j’ai fait d’un air sournois (mais complice), on dirait bien qu’il s’agit de tout un univers, d’ailleurs si je n’étais pas dans un putain de magasins d’HABITS (CQFD) je me croirais invitée dans le cerveau de Coco fucking Chanel en plein atelier créatif.

(bouffonne)

J’ai fait un tour (environ trente-quatre secondes), et quand je suis repassée devant la caisse, Ambre Pimbêche (oui : les vendeuses dans le marais elles s’appellent soit Ambre, soit un prénom genre de fruit) elle m’a demandée combien de coups de coeur j’avais probablement déjà eu en trente-quatre secondes.

C’EST BIEN ÇA: elle m’a DEMANDÉE mon avis (le mien !) sur la collection ♥ —> pauvre bougre.

Vous plaisantez, j’espère, j’ai répondu avec mon plus gros sourire de connasse avant de continuer toujours avec mon plus gros sourire de connasse comme quoi vraiment « lol » aucune chance que je n’essaye même quoique ce soit parmi ce ramassis de couleurs douteuses et de coupes dégueulasses.

(et bam).

Elle a pris l’air choqué et elle m’a dit que mais pourtant, toutes les couleurs de la saison étaient bien là et que franchement, la collection faisait déjà un carton, regardez par exemple ce petit short brique (si).

Ah oui donc super, vous êtes en train de me dire que tout Paris va être fringué pareil que moi si je dépense mes sous pour avoir vos habits ? j’ai fait, avec un sourire de connasse qui s’épanouissait bien à gogo (à vrai dire, j’étais bien aise).

Non mais revenez plus tard, nous allons recevoir des magnifiques purple, et même des ton bois de rose bien canon ! (honnêtement, elle était en bade).

C’est quoi du purple ? j’ai fait, comme la bonne connasse que je suis. Je veux dire, je parle anglais, donc c’est quoi la différence avec du putain de VIOLET ?

Là j’ai cru qu’elle allait pleurer (ou appeler sa mère), alors j’ai préféré lui souhaiter bon courage pour vendre sa collection de merde et plus particulièrement ses putain de shorts brique, et je suis sortie.

Bref, j’adore faire les choses de magasinage.

(Un jour sur ce blogue, moi aussi je vais asséner mon avis d’un ton péremptoire sur c’est quoi la couleur de la saison et quelle coupe est définitivement à bannir).

Stay tuned.

(et sérieusement, n’achetez rien chez Bel Air, même si il ne reste plus que deux magasins dans Paris : eux et René Derhy)*

*et qu’on ne vienne pas ensuite m’accuser d’être une blogueuse influente à la solde de tous ces cons de chez the Kooples, Maje et autres Sandro (sauf Sessùn, eux ça va).

11 réflexions sur “D’avance, je m’excuse pour cette parenthèse qui va parler d’habits

  1. En fait cette vendeuse essayait juste de faire son travail. Chère Princesse, vous n’aimeriez sûrement pas qu’on vous dise que votre travail ne sert à rien… isnt’it?

    J'aime

  2. Ca leur fait pas de mal à ces grognasses!!!Il m’est arrivé de rassembler genr el’ensemble de mes pauvres petits sous et d’aller me faire mal parler chez Mage ou assimilés et bien ça fout bien les boules

    J'aime

  3. « C’est quoi du purple ? j’ai fait, comme la bonne connasse que je suis. Je veux dire, je parle anglais, donc c’est quoi la différence avec du putain de VIOLET ? »

    A transmettre de la plus haute urgence à l’académie française pour (1) qu’ils profitent de ce LOL (2) imposent un embargo sur la dite boutique, et (3) commencent à t’envoyer le design de ton épée d’académicienne (Une aile sur une cuisse, ou une cuisse sur une aile ?)

    J'aime

  4. Comme Nono, je propose votre candidature surtout, vu qu’à l’Académie Française il n’y a que des vieux schnock et très peu de femmes…
    Vous en mettrez de l’ambiance, Princesse 😀
    La vendeuse ne faisait pas son travail mais plutôt du harcèlement, comme c’est souvent le cas.
    Je vous soutiens et vous adore toujours.

    J'aime

  5. Je regrette pas d’être resté.
    Mais sans blague, c’était prévisible non? (je suis un garçon plein d’a prioris qui s’arrête toujours à la première impression). Un magasin qui s’appelle Bel Air (dans le marais qui plus est)… Soit c’est un magasin de/pour petasses, soit c’est un salon de coiffure (ce qui peut être la même chose, d’ailleurs). Mais aucun magasin sympa ne s’appellerait en 2012 comme une mauvaise sitcom des années 1990…

    J'aime

    • Pas sûr, les 90ies reviennent en force. Les pouffiasses qui n’ont rien connu de ces années mais sont nées dedans sont aujourd’hui pourvues de pouvoir d’achat et trouvent extrêmement attrayants cette fausse nostalgie et ces revivals de choses qu’à l’époque elles étaient trop jeunes pour posséder. J’en conclus que la frustration marchande commence tôt. Et je dis ça en qualité de personne qui possède un T-Shirt Bart Simpson, Tortues Ninja, et un sweat-shirt Pikachu.

      N’hésitez pas à me contacter pour d’autres analyses socio-économiques bien senties.

      Cordialement.

      J'aime

Pour générer une pensée unique de l'Internet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s